Chien autorisés dans le train

Est-ce que les chiens sont autorisés dans les trains ?

Pendant les vacances, avoir la possibilité de voyager avec votre chien dans le train pourrait beaucoup vous aider. En effet, vous allez pouvoir partir l’esprit tranquille, en gardant votre compagnon canin avec vous. De plus, il sera plus pratique de vous déplacer une fois sur place, notamment si certains points ne sont accessibles que par voie ferroviaire. Or, pour voyager en train avec un chien, il faut respecter certains règlements.

Tous les chiens sont-ils autorisés à prendre le train ?

En France, tous les chiens sont admis pour les trajets en train. Cependant, la SNCF a instauré quelques règles qu’il faut respecter, notamment en fonction de la catégorie et du poids du chien.

Avant de réserver vos billets, vous devez connaitre la catégorie de votre chien. Ainsi, notez qu’un chien qui pèse moins de 6 kg doit voyager dans un sac de transport fermé ou dans une caisse de transport. Dans ce cas, vous pouvez poser le sac sur vos genoux ou à vos pieds.

Au-delà de 6 kg, votre compagnon à quatre pattes doit porter une muselière pendant toute la durée du trajet et être tenu en laisse. Dans ce cas, vous devez garder votre chien à vos pieds pendant tout le trajet. Par ailleurs, notez qu’un passager ne peut voyager qu’avec deux animaux de compagnie, tout au plus, quelle que soit leur taille.

Comme précisé sur https://www.polytrans.fr, le port d’une muselière est indispensable pendant un voyage en train, notamment si vous avez un chien de gros gabarit. En effet, comme lorsque vous promenez votre chien, il peut lui arriver de vouloir mordre ses congénères ou de s’affoler devant une foule. Pour éviter les accidents, les muselières sont des dispositifs efficaces qui permettent d’empêcher le chien de mordre, tout en respectant son bien-être. Notez que la loi prévoit que les propriétaires de chiens de catégories 1 et 2, les plus dangereux, ne peuvent sortir sur les voies publiques qu’avec une muselière.

Pour rappel, les races de chien de première et de deuxième catégorie sont les suivantes : Pitbull, Mastiff, Tosa, Rottweiler et Staffordshire terrier. Ce sont des chiens d’attaque ou de défense considérés comme dangereux et imprévisibles. Si leur présence dans les trains de la SNCF a été refusée auparavant, les propriétaires peuvent désormais les y emmener, mais le port de la muselière est recommandé.

Chien avec une muselière

Est-il possible d’emmener les chiens à l’étranger à bord d’un train ?

Si tous les chiens sont désormais admis dans la plupart des trains SNCF, vous devez faire attention pour les voyages effectués à l’étranger avec votre chien. En effet, les règlementations peuvent être différentes d’un pays à l’autre, même au sein de l’Europe.

Notez que dans certains pays, il faut que le chien puisse être identifié au moyen d’une puce électronique, qu’il soit vacciné contre la rage et dispose d’un carnet de santé à jour pour être admis. Il faut également que le chien ait un passeport européen fourni et rempli par un vétérinaire. Faites aussi attention, car les chiens ne sont pas admis dans tous les trains. Par exemple, l’Eurostar n’accepte pas les chiens à bord.

Faut-il acheter un billet de train pour son chien ?

La réponse est oui, sauf pour les chiens-guides des personnes malvoyantes et aveugles. En principe, avant de monter à bord, vous devez acheter un titre de transport pour votre animal avant le départ. Même si l’achat d’un billet pourra vous laisser croire le contraire, votre chien ne va pas occuper une place pendant le trajet. En effet, il doit voyager à vos pieds ou sur vos genoux. Tous les chiens-guides d’aveugles voyagent gratuitement dans les trains de la SNCF.

Par ailleurs, notez que les animaux de compagnie sont simplement tolérés dans les trains. Ainsi, vous devez faire en sorte que votre chien ne gêne aucun autre passager. C’est la raison pour laquelle il est conseillé d’habituer votre chien à prendre le train dès son plus jeune âge pour vous assurer qu’il se tienne bien pendant tout le trajet, notamment pour les longs voyages. Quel que soit le poids de votre chien et peu importe sa race, le montant du billet de train pour chien est aujourd’hui fixé à 7 euros.

Habituez votre chien à prendre le train

Si vous avez déjà habitué votre chien à voyager en train dès son plus jeune âge, son comportement pendant le voyage sera le cadet de vos soucis. En effet, la présence des foules, les bousculades, l’effervescence et les différents bruits sur le quai peuvent agiter les chiens.

Si votre chien n’est pas habitué, mais que vous devez quand même prendre le train avec lui, notez qu’il est important de vous montrer calme et ferme. Vous devez lui faire comprendre qu’il ne craint rien dans le train, en restant vous-même calme.

Avec un chien de nature stressé, vous pouvez le familiariser avec ce moyen de transport quelques jours ou semaines avant le jour J. Pour ce faire, effectuez de courts trajets pendant les périodes de faible affluence.

Par ailleurs, notez qu’il est bien plus facile de voyager avec un chien qui sait obéir. Apprenez donc à votre chien quelques ordres de base, comme « assis », « couché », « reste », et « au pied » pour faciliter les échanges pendant le trajet.

Chien dans une caisse de transport

Quelques conseils pratiques pour voyager en train sereinement avec votre chien

Quels que soient le poids et la race de votre chien, il est toujours préférable de l’habituer à ce moyen de transport. Pensez à éviter de monter les marches du train avec lui, car il risque d’avoir peur et d’être stressé parmi la foule. Si possible, selon son gabarit, portez votre chien quand vous vous déplacez.

Par ailleurs, quand vous monterez avec votre chien dans le train, tenez toujours votre chien en laisse, notamment s’il n’est pas placé dans un sac ou une cage de transport. Vous allez pouvoir garder le contrôle si jamais votre chien devient moins coopératif.

Pendant le trajet, laissez votre chien se reposer tranquillement. Ne le dérangez pas et laissez-le dormir à vos pieds pour qu’il soit serein pendant le trajet et à l’arrivée. Installez-le aussi loin que possible du couloir pour qu’il ne soit pas dérangé par le va-et-vient des autres voyageurs.

De plus, pour éviter les problèmes s’il voulait faire ses besoins, son dernier repas doit remonter à 12 heures avant l’heure du départ. Ne vous inquiétez pas, il ne va pas avoir trop faim, d’autant plus que vous pouvez toujours lui donner à manger dès votre arrivée. Toutefois, vous pouvez toujours donner de l’eau et des encas pour rafraichir votre chien de temps en temps, notamment s’il fait chaud. Au contraire, selon la race de chien en question, vous aurez besoin d’accessoires complémentaires pour assurer son confort en hiver.

Avant et après le trajet, pensez à promener votre chien pour lui permettre de se dégourdir les pattes. Si votre chien pèse moins de 6 kilos, le choix du sac ou de la cage est crucial pour assurer son bien-être. La cage de transport doit être suffisamment spacieuse pour qu’il puisse bouger et faire des mouvements. Il est aussi vivement recommandé de rendre la cage plus confortable en y installant une couverture.

Par contre, si votre compagnon de route dépasse les 6 kilos, choisissez une muselière dans laquelle il va pouvoir bien respirer. En général, il est conseillé de prendre la même muselière que celle qu’il porte habituellement, lors de vos balades, pour qu’il soit bien à l’aise. Ne faites pas l’erreur d’utiliser une muselière que vous venez d’acheter pendant un voyage en train.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.